✒️📜TEMOIGNAGE poignant d’un aidant proche : « Ma femme est dynamique et bouge beaucoup ; elle adore les petits gâteaux ».

Partager sur:

News du 20 avril 2020

✒️📜TEMOIGNAGE poignant d’un aidant proche : « Ma femme est dynamique et bouge beaucoup ; elle adore les petits gâteaux ».

➡️ Voici une histoire vraie qui s’est passée en Belgique, mi-mars 2020.

à destination des
patient, aidant et professionnel

 

Monsieur visite quotidiennement son épouse (83 ans), qui est atteinte de la maladie d'Alzheimer et qui réside en maison de repos et de soins (MRS). A partir du confinement, il est interdit de visite.
Il demande s'il peut reprendre son épouse chez lui mais la MRS lui précise qu'il y aurait alors rupture de convention et impossibilité de la réintégrer après le confinement. Il renonce donc à cette solution.

Madame est dynamique et bouge beaucoup ; elle adore les petits gâteaux.

Monsieur n'a plus le droit de visite et son épouse n'a plus la capacité de lui répondre au téléphone. Il essaie d'obtenir de ses nouvelles, mais il est difficile d'avoir un soignant en ligne.

Il y a une semaine il se présente à la porte de la MRS avec deux petits gâteaux pour son épouse ; il est arrêté à la porte, on ne veut pas de lui, ni de la boîte de gâteaux.

Cela fait plus de 3 semaines qu'il n'a pas vu son épouse, qui très désorientée est enfermée dans sa chambre de quelques mètres carrés, en mesure de confinement, alors qu’elle n’a aucun symptôme.

Il s'inquiète pour elle, d'autant que le personnel lui dit qu'elle mange et bouge de moins en moins.

Il contacte l'ASBL Alzheimer Belgique, qui lui conseille de demander urgemment un rendez-vous télévisuel qui lui permettra au moins de voir son épouse, et d'essayer de rentrer en communication avec elle.

Quand il contacte la MRS, le personnel lui annonce que son épouse est très faible. Le médecin est appelé et préconise l'hospitalisation. Madame avait un peu de fièvre, elle ne toussait pas mais elle était très affaiblie et abattue.

A l'hôpital sont diagnostiqués une déshydratation et "un petit problème à un poumon ", suite à un scanner.

Madame est réhydratée et on lui donne de l'oxygène. Elle ne doit pas rester à l'hôpital et peut rentrer à la MRS, où on la mettra sous oxygène. L'infection au coronavirus n'est pas confirmée.

Monsieur n'a toujours pas revu son épouse. Il téléphone le lendemain matin et reçoit des nouvelles rassurantes : son épouse a bien dormi et elle va bien.

Une heure après la MRS le rappelle : son épouse est décédée pendant la toilette.

La nouvelle est terrible, après plus de trente ans de vie commune. Mais les conditions de ce décès le sont aussi : la MRS demande à Monsieur de ne pas venir chercher les affaires de Madame car "tout sera brûlé" ; Madame ne sera pas vêtue dans son cercueil.

Monsieur ne reverra pas son épouse, il a exceptionnellement pu rester 15 minutes en présence du cercueil fermé... Et il pense aux petits gâteaux (aux derniers) qu'elle n'a pas pu recevoir.

Pour la levée du corps, la bénédiction et la mise en colombarium, 15 personnes maximum peuvent être présentes, et 3 chansons sont prévues.

L'impression reste qu'elle a fini sa vie seule, et que c'est dans un grand dénuement que quelques proches tenteront de lui faire des adieux dignes cette semaine. Les questions persistent sur ce qu’il aurait fallu faire, si l’hospitalisation aurait dû être prolongée et si les visites tant désirées auraient adoucit la peine de tous.

Vous désirez rester informé de toutes nos actualités. Abonnez-vous à la Newsletter

Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Marketing

Certaines fonctionnalités peuvent utiliser des cookies pour l'analyse comportementale, la publicité et/ou l'étude de marché.

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h